HISTORIQUE

Le Carrefour Foi et Spiritualité est né dans la foulée du dernier Synode de Montréal (1995-1998) qui avait pour thème : Une Église, mille visages.  Une nouvelle vision d’Église avait surgi, plus ouverte à la pluralité des cultures, plus accueillante à la diversité des spiritualités, des mentalités, des visions et des approches. Une orientation s’est dégagée : « Proposer aujourd’hui Jésus Christ, une voie de liberté et de responsabilité ». Chaque entité a été alors invitée par le diocèse à faire preuve de créativité et lire les signes des temps comme chance de faire Église autrement, une Église qui ne se réfugie pas dans un ghetto religieux et qui sait reconnaître la présence de l’Esprit à l’œuvre dans le monde.

C’est cette proposition que le curé Jean-Chrysostome Zoloshi avec des membres de l’équipe pastorale et des chrétiens de Bordeaux-Cartierville ont cherché à réaliser dans le contexte d’un quartier multiculturel  et interreligieux. Ainsi, en 2006, la Maison de la Foi prenait corps pour offrir aux croyants et aux non-croyants un espace pour dire Jésus autrement et découvrir le projet d’humanité et d’humanisation de Jésus de Nazareth.

De Maison de la Foi
à Carrefour Foi et Spiritualité.

Tout en gardant l’idée originale d’une Maison familiale, la Maison de la foi s’est transformée en 2008 en Carrefour Foi et Spiritualité pour ouvrir davantage l’espace de liberté où toutes personnes chercheuses de sens, de repères, de fraternité et d’engagement seraient les bienvenues. Carrefour Foi et Spiritualité poursuit aujourd’hui  sa mission grâce aux animatrices et animateurs et autres, aux  bénévoles et à la communauté des Oblates Franciscaines de Saint-Joseph qui ont crû à la pertinence du projet et  le soutiennent financièrement.

Le Carrefour Foi et Spiritualité s’impose comme un lieu de rencontre  et de ressourcement mais aussi comme un espace de dialogue au cœur de la cité. En septembre 2008, il devient un organisme enregistré sans but lucratif avec charte provinciale. Il est dirigé par un conseil d’administration,  et une coordonnatrice assistée d’une agente administrative qui en assurent le fonctionnement.